Et vous, où en êtes-vous de votre liste de bonnes résolutions pour 2021? Vous savez: reprendre le sport au moins 2 fois par semaine, perfectionner votre d’anglais, appeler plus souvent votre chère grande tante…

En cette fin d’année nous vous proposons d’ajouter à votre liste de bonnes résolutions, des objectifs qui feront du bien à la planète.

Et pour vous y aider, nous partageons cette fin d’année les bonnes habitudes quotidiennes de chacune des membres de l’équipe Sinplástico qui vous aideront à réduire votre empreinte écologique en 2021.

Nos conseils pour réduire votre empreinte écologique en 2021

 

Marion, co-fondatrice, responsable administrative et relations publiques:

  1. Faire partie d’une coopérative d’énergie verte:

Un des changements très faciles à mettre en place c’est de rejoindre une coopérative d’énergie verte.

Marion a fait confiance à Enercoop mais il existe de plus en plus d’options où que vous soyez en France et en Europe. Sur le site Le guide de l’électricité verte  vous trouverez le classement des fournisseurs d’électricité verte en France.

  1. Végétaliser votre alimentation:

Selon Greenpeace, 14% des émissions mondiales de gaz à effet proviennent de l’élevage intensif  et l’ONG recommande une réduction planétaire de 50 % de la consommation de viande et de produits laitiers d’ici 2050.

Pour réduire son impact environnemental, Marion a progressivement végétalisé son alimentation en la basant sur des produits tels que les légumes secs et frais, les fruits, les céréales. Sans passer directement à un régime alimentaire végan ou végétarien, réduire votre consommation de viande est un geste très facile à mettre en place et qui aura beaucoup d’impact sur votre empreinte écologique. Évaluez combien de fois par semaine vous mangez de la viande et tentez peu à peu à le réduire par exemple en arrivant à maximum 1 à 2 fois par semaine.

 

Javier, co-fondateur et responsable du catalogue:

  1. Fabriquer vos yaourts et laitages maison:

Les emballages de yaourt sont bien souvent un des déchets les plus compliqués à éviter lorsque l’on veut réduire sa consommation de plastique. Pour Javier, la solution a été simple et radicale 🙂 Il fabrique lui-même ses laitages, yaourts et crèmes dessert. Un bon moyen de faire des économies, de mieux contrôler les ingrédients de ce qu’il consomme et de ne pas générer d’emballage plastique. Et le tout, sans yaourtière !

Retrouvez dans cet article sa recette de yaourt maison  et ici celle de la maman de Marion simplissime à faire au four .

  1. Utiliser les transports en commun.

Malheureusement avec l’épidémie de Coronavirus, une partie des usagés des transports publics sont en train de retourner à des moyens de transport individuels. Il semble en plus que cette tendance puisse durer.

Si le fait que les transports en commun soient des clusters roulants n’est pas vraiment prouvé, nous comprenons la préoccupation face au manque d’informations précises sur ce virus. Cependant selon un rapport de santé publique France, en respectant les mesures sanitaires du port du masque et du lavage de mains (à la monté et à la descente), les transports publics sont loin d’être les principaux lieux de contagion.

Donc en 2021, comme Javier vous pouvez continuer, ou recommencer, à prendre les transports en commun et ainsi réduire les émissions de CO2 liées à vos trajets quotidiens.

 

Claudine, responsable communication, réseaux sociaux et service client:

  1. Faire votre compost:

Faire du compost est une excellente façon de faire le bonheur de vos plantes tout en réduisant l’empreinte écologique liée à la gestion de vos déchets organiques. Si vous disposez d’un jardin ou d’un potager urbain optez un système de compost enterré ou hors-sol et faites directement profitez vos plantes et légumes de cet excellent engrais.

Si votre espace extérieur est limité (balcon ou terrasse) vous pouvez opter pour un lombricomposteur. Une façon compacte mais très facile de valoriser vos déchets organiques et de produire de quoi booster vos plantes intérieures.

  1. Adopter quelques poules:

Si vous disposez d’un espace extérieur suffisant, faites comme Claudine, adoptez des poules ! Une bonne étape vers l’autosuffisance. Elles vous fournissent des œufs et s’alimentent des restes alimentaires ( de légumes et céréales). Sur le site, adope une poule, vous pouvez offrir une nouvelle chance à des poules pondeuses destinées aux abattoirs.

 

Sara, graphiste et illustratrice:

  1. Passer à la menstruation écologique :

Vous n’avez pas encore essayé la coupe menstruelle, les serviettes et les protège-slips lavables ? Faites-nous confiance, une fois que vous aurez franchi le pas il n’y aura pas de retour en arrière.

Les accessoires pour des règles durables sont bons pour votre santé (fabriqués en matières non toxiques et respectueuses de votre peau), bons pour votre portefeuille (ils vous permettent de faire de vraies économies) et bons pour la planète (ils évitent la fabrication, le transport, l’emballage et la gestion des déchets de milliers de protections jetables au cours d’une vie).

  1. Réduire sa consommation de vêtements neufs :

Selon le rapport de la Fondation Elen Mc Arthur l’industrie textile produit plus de 1.2 milliards de tonnes équivalent CO2, soit plus que l’ensemble des émissions du transport maritime et aérien international combinés.

L’industrie de la mode est l’une des plus polluantes au monde. Un geste simple est donc de bien penser vos achats vestimentaires, de n’acheter que lorsque vous en a vraiment besoin, de ne pas hésiter à vous orienter vers la seconde main et de privilégier les matières non synthétiques afin de réduire nos émissions de microfibres de plastique dans la nature.

 

Fer, responsable des ventes à professionnels:

  1. Revenir à la cuisine faite maison:

Cuisiner, au-delà du plaisir et de la détente que cela peut nous procurer, est aussi un très bon moyen de réduire notre empreinte écologique.
Cela nous permet de réduire nos déchets en particulier si l’on privilégie les aliments en vrac, locaux, bio et de saison.

Préparer soi-même ce que l’on mange est la meilleure façon de contrôler la qualité te la provenance des ingrédients de nos repas. En plus, les ingrédients de bases, bruts, sont en général bien moins chers que les produits alimentaires pré-cuisinés.

  1. Réutiliser les eaux de cuisson:

Avec ses eaux de cuisson, Fer arrose ses plantes ou tire simplement la chasse d’eau ( eh oui, avec la bonne vieille technique du seau d’eau).
Un petit geste qui lui permet d’optimiser sa consommation d’eau car les eaux de cuissons représentent un volume bien plus important qu’il n’y paraît.

 

Unai, responsable de l’entrepôt et préparateur de commande:

  1. Faire un mini potager sur le balcon :

Pas besoin d’un immense jardin pour mettre en place un petit potager, un balcon suffit. L’astuce, commencer par des choses simples, le persil, le basilic et toutes les plantes aromatiques que vous utilisez régulièrement. Autres légumes très faciles à faire pousser, les tomates, les salades et mescluns.

En plus cela verdit agréablement le rebords des fenêtres et vous permet de déguster avec satisfaction vos propres aliments. Bref, idéal pour le moral en ces temps un peu sombres.

  1. Aller à pied ou en vélo au travail

Chez Sinplástico comme Unai, toutes celles et ceux qui le pouvons nous rendons à pied ou en vélo au travail.
Un façon de commencer la journée du bon pied et aussi de la finir par une promenade détente. Bon pour la santé et pour la planète !

 

Cris, service client.es et comptabilité:

  1. Fabriquer vos décorations de Noël, Halloween, anniversaires…

Pour les fêtes de Fin d’année vous pouvez décorer votre maison avec des décorations de Noël naturelles et personnalisables comme celle-ci ou simplement créer les vôtres avec des éléments récupérés dans la nature, des tubes du papier toilette consommé pendant l’année, du carton récupéré des colis que vous avez reçu, etc…

Une super activité à réaliser en famille et qui permet d’éviter les décorations en plastique fabriquées à l’autre bout de la planète.

Et chez Cristina, on en fait de même pour toutes les dates spéciales qui se transforment en bonnes excuses pour redécorer toute la maison : Halloween, les anniversaires, le printemps, l’automne…

  1. Faire les courses avec vos récipients .

Emporter vos propres sacs en coton bio, bocaux et autres récipients pour faire vos courses est un des moyens les plus efficaces pour réduire votre consommation de plastique et donc votre empreinte écologique.
Si c’est un geste encouragé dans l’ensemble des boutiques écologiques et de vrac, ils sont aussi en général très bien acceptés chez les autres commerçants et même dans les supermarchés.

N’hésitez-pas à réagir en commentaires? Nos idées vous ont-elles plu ?

Y en t’il certaines que vous pensez mettre en pratique en 2021 ?