Dans cet article nous souhaitons clarifier la question des plastiques « biodégradables » mal nommés écologiques ou bioplastiques.

Pour notre part, nous considérons qu’ils ne peuvent être considérés comme des plastiques écologiques parce que leur recyclage est inexistant et parce qu’ils sont nocifs pour la santé vu qu’ils finissent dans la nature et polluent nos sols et océans.

Le plastique conventionnel

Le plastique est une matière composée de molécules appelées polymères auxquelles sont ajoutés des additifs qui leur donnent leurs caractéristiques spécifiques. Le plastique conventionnel est fabriqué à partir de pétrole et n’est pas biodégradable, c’est-à-dire qu’il ne sert de nourriture à aucun organisme vivant. Par conséquent, il ne disparaît jamais et se fragmente en particules minuscules sous l’effet des rayons solaires ou d’autres forces physiques, sans jamais changer de composition chimique.

Les bioplastiques

Les plastiques appelés bioplastiques sont fabriqués à partir de polymères naturels comme l’amidon de pomme de terre ou de mais.

Si la grande majorités des bioplastqiues sont biodégradables ce n’est pas toujours le cas, et l’utilisation des bioplástiques présente plusieurs problèmes qu’il est important de ne pas perdre de vue:

1. Le fait que ces plastiques soient d’origine végétale ne signifie pas qu’ils soient exempts des additifs nécessaires à la production du plastique, qui ont un impact particulièrement préoccupant sur l’environnement et la santé humaine.

2. Le recyclage du plastique conventionnel est déjà très complexe et peu efficace. Pour pouvoir prendre en charge les bioplastiques et les recycler, il faudra créer des filières de traitement spécifiques qui sont loin de voir le jour.

3. Ces plastiques, qui sont généralement utilisés dans la production d’objets à usage unique, consomment une quantité très importante de ressources et de surfaces cultivables et pourraient être en concurrence avec la production alimentaire.

4. Les bioplastiques sont chers car ils se fabriquent par petites quantités et sont par conséquent de plus en plus souvent remplacés par des plastiques oxodégradables.

Les plastiques oxodégradables (ou oxobiodégradables)

Les plastiques oxo-dégradables sont des plastiques traditionnels auxquels a été ajouté un additif spécifique appelé le d2W, qui leur permet de se dégrader sans intervention extérieur d’un organisme vivant.

De même que les bioplastiques, ces plastiques présentent aussi une série de problèmes:

1. Le résidu produit par la dégradation artificielle est supposé être biodégradable. Cependant il existe aujourd’hui de forts doutes à ce sujet.

2. D’autre part, comme pour les bioplastiques, la toxicité des additifs utilisés pour la production de ces plastiques pose problème en terme de santé et d’environnement.

3. L’industrie présente ces plastiques comme des plastiques biodégradables alors qu’ils ne le sont pas. Ceci induit en erreur le consommateur et a pour conséquence que tant les industriels que les autorités ne se responsabilisent pas de la gestion de ces déchets.

En résumé, le problème n’est pas de savoir si la base du plastique que nous consommons est végétale ou s’il va se dégrader au bout de quelques semaines, car comme nous venons de le voir, les plastiques biodégradables ou oxo-dégradables posent plus de problèmes qu’ils n’en résoudent.

Chez Sinplástico nous insitons sur le fait que l’unique solution à la catastrophe écologique et de santé publique que signifie l’usage actuel que nous faisons du plastique, est l’arrêt de l’utilisation de produits à usage unique et le choix de produits réutilisables, en vrac ou peu emballés.