Depuis toujours, chez Sinplástico nous insistons sur le fait que choisir des ingrédients biologiques et sains sans se préoccuper d’où et comment nous allons les cuisiner est franchement contreproductif. En effet, les matières avec lesquelles sont fabriqués les ustensiles de cuisine et récipients de cuisson que nous utilisons pour préparer nos repas peuvent être nocifs. Il faut donc faire attention lorsque nous choisissons ce avec quoi nous allons cuisiner

Quels matériaux faut-il éviter?

  • L’aluminium est un métal qui, malgré le fait qu’il n’est pas la densité pour être considéré comme métal lourd,  du fait de sa toxicité est inclus dans la liste des métaux lourds toxiques. Pour cette raison, tous les ustensiles de cuisine fabriqués à partir d’aluminium sont plastifiés pour l’isoler du contact avec les aliments.
  • Le Teflon® est composé d’un polymère de Polytetrafluoroetylène (PTFE), dans la fabrication duquel est employé le PFOA, pour coller la couche antiadhérente à la base des poêles. Ce plastique (PTFE), au-delà de 260º, peut libérer des gaz toxiques.
  • Le PFOA, acide perfluorooctanoïque, agit dans le corps comme un perturbateur endocrinien en imitant les hormones et est associé  à différents types de cancer, problèmes thyroïdiens ou stérilité. Bien qu’aujourd’hui les fabricants l’ aient  éliminé de leurs produits qu’ils appellent désormais écologiques…, nous ne connaissons quelle substance a remplacé le PFOA et donc si elle est sûre ou pas.
  • Le Nylon, utilisé pour la fabrication d’ustensiles de cuisine, en particulier ceux en plastique noir, il peut contenir du méthylènedianiline, un produit chimique qui s’utilise pour durcir les mélanges de résines et qui est cancérigène.
  • La silicone, est un polymère composé de silicium (qui est aussi l’ingrédient principal du verre)  et d’ oxygène. C’est une matière stable et inerte, c’est-à-dire qu’il n’absorbe ni ne transmet aucune substance par contact. Mais attention, il existe un éventail très large de types de silicones tant en termes de prix que de qualité. Seule les silicones de haute qualité telle que la silicone médicale ou platine, dans lesquelles est utilisé ce métal noble comme catalyseur. Les silicones bon marché peuvent être en plastique courant et être composées de métaux lourds. De plus, même si la silicone supporte plutôt bien les changements de température et qu’elle peut donc être utilisée pour congeler et pour cuire au four, des études récentes montrent qu’à très hautes températures (+220ºC) elle peut être amenée à perdre des microparticules qui chaque fois que nous cuisinons vont passer dans les aliments.
  • Les poêles antiadhérentes recouvertes de céramique, de titane, de saphir, de pierre, ou de diamant comportent un mélange de PTFE et/ou de nanoparticules à propos desquelles nous avons très peu d’informations et qui ne présentent donc aucune garantie sur leur non-toxicité.

Comment éviter le plastique dans la cuisine?

Du fait du manque de transparence des marques sur la composition de leurs produits et que même si certains plastiques peuvent être considérés comme plus sûres, ils représentent tout de même un vrai problème environnemental, chez Sinplástico nous vous recommandons de:

  1. Choisir des casseroles et poêles en acier inoxydable, pour les sauces, ragoûts et pot-au-feu, et en fer pour les fritures et les grillades.
  2. Utiliser des plats et des moules en verre ou en céramique pour les cuissons au four traditionnel ou micro-ondes.
  3. Opter pour des ustensiles de cuisine en bois, acier inoxydable ou bambou.
  4. Eviter le papier aluminium, sacs de cuisson vapeur ou à bouillir -dont les sachets de thé -, papier plastifié pour le four et le film de plastique.
  5. Utiliser des planches à découper en bois ou bambou.

C’est maintenant votre tour de mettre ces conseils en pratique et de commencer le défi: Quels sont vos astuces pour préparer, découper, cuire vos repas de façon saine? Quelles poêles, casseroles, marmites utilisez vous pour que vos bons petits plats n’aient pas le goût de plastique?