La salle de bain est certainement la pièce de la maison où nous accumulons le plus de pots et autres récipients. Les produits de beauté, cosmétiques ou l’armoire à pharmacie, représentent une quantité très importante d’emballages bien souvent en plastique.

Aujourd’hui, pour commencer à « déplastifier » votre salle de bain, nous vous proposons un article spécifique pour vous aider à réduire votre consommation de plastique sous la douche. La liste des accessoires que nous utilisons pour nous doucher est longue et variée: éponges artificielles, gants exfoliants en polyester, pierre ponce et brosse à ongles en plastique ou encore jouets pour les petits en PVC…

Et que dire de la quantité de produits que nous accumulons sur l’étagère de notre douche. A t-on vraiment besoin de tant de bouteilles de shampoing, de gels gommants, d’après-champoing, gels douche et autres sels de bain?

Voici quelques conseils simples qui vous permettrons de réduire considérablement votre consommation de plastique sous la douche:

Pour la peau:

  • Substituer le gel douche par du savon en pastille à base d’huiles végétales bio et d’huiles essentielles au lieu de parfums artifitiels. Ces savons sont plus naturels et par conséquent meilleurs pour votre peau, de plus vous pouvez plus facilement les trouver en vrac et ainsi réduire vos déchets d’emballages.

  • Comme complément des savons en pastille, utiliser des gants de toilette en coton ou des éponges en cellulose, en évitant les éponges naturelles marines qui ne sont autre qu’un animal.

  • Vous pouvez aussi utiliser des éponges végétales de luffa, une pierre ponce naturelle et un gant de sisal ou de crin pour éliminer les peaux mortes et favoriser votre circulation sanguine. Les gels gommants artificiels vendus dans le commerce, au delà d’être contenus dans des bouteilles en plastique, contiennent des micro-particules de plastique qui ne sont pas retenues par les stations d’épuration et polluent les océans.

  • Pour le bain des enfants, vous pouvez facilement remplacer les jouets en plastique par des jouets en caoutchouc naturel. Ils sont biodégradables et bien plus sains car ils ne dégagent aucune substances nocives dans l’eau du bain.

Pour les cheveux:

  • Une des premières options pour réduire la consommation de plastique lors du lavage de cheveux est la nouvelle tendance appelée « No-poo » ( sans shampoing en anglais condensé) qui propose l’arrêt de l’utilisation de shampoing considérant que les substances chimiques qu’il contient sont néfastes pour la santé et affaiblissent les cheveux. L’utilisation du shampoing est remplacée par un rinçage à l’eau claire et l’utilisation de bicarbonate de soude et/ou de vinaigre de cidre. Après quelques semaines d’adaptation, les cheveux s’habituent à l’absence de produits artificiels et l’équilibre naturel du cuir chevelu se remet en place.

  • Si le no-poo vous paraît un peu trop extrême, il est cependant possible de réduire votre consommation de plastique en utilisant moins de shampoing et moins fréquemment. En effet, il est désormais prouvé que se laver les cheveux tous les jours n’est pas recommandé. En espaçant petit à petit les shampoings on peut facilement arriver à deux voir un lavage par semaine ce qui est bien mieux pour vos cheveux et pour la planète.

  • Autre option intéressante pour réduire la consommation de plastique liée à la bouteille de shampoing est le passage au shampoing en pastille.

  • Enfin, le simple fait de substituer votre shampoing classique par un shampoing certifié bio par un label comme SOIL, ECOCERT ou COSMEBIO est déjà un premier pas vers moins de plastique. En effet, il est aujourd’hui presque impossible de trouver dans le commerce un produit non bio qui ne contienne pas de silicones de type PEG qui d’une part sont cancérigènes et d’autre part sont dérivés du pétrole et non bio-dégradables. Une fois passées par notre douche, elles ne sont pas filtrées par les systèmes classique d’épuration des eaux et finissent par polluer les océans et s’infiltrer dans la chaîne alimentaire.