JOURNÉE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT: 70 GESTES QUE VOUS POUVEZ METTRE EN PLACE DÉS AUJOURD’HUI POUR PRENDRE SOIN DE NOTRE BELLE PLANÈTE

Chez Sinplástico, nous sommes spécialisées dans la réduction du plastique au quotidien mais cela ne nous empêche pas de nous soucier aussi constamment de notre impact écologique de manière général.

C’est pourquoi, pour célébrer la Journée mondiale de l’environnement, nous décidé de rédiger cet article (XXL) avec 70 écogestes auxquels vous n’avez peut-être pas pensé et que vous pouvez entreprendre dès aujourd’hui. Ils vous aideront non seulement à éviter le plastique, mais aussi à économiser de l’énergie, à protéger la biodiversité ou à promouvoir le changement.

Et, pour marquer le coup, comme chaque année nous vous proposons un bon de réduction pour l’ensemble de la boutique. Oui, vous avez bien lu, tous les produits de la boutique.

COUPON : ENVIRONNEMENT21

pour la Journée mondiale de l’environnement

*Valable jusqu’à ce dimanche 06/06/2021.

Et maintenant, passons aux choses sérieuses 😉 C’est parti pour 70 écogestes auxquels vous n’aviez pas forcément pensé et qui vous aideront à prendre soin de la planète.

LORSQUE VOUS FAITES DES ACHATS :

  1. Réparez avant d’acheter.

Votre cordonniers peut réparer vos chaussures, ceintures ou sac à dos. L’atelier de retouche du coin de la rue donnera une deuxième vie à vos jeans, chapeaux, manteaux et sacs. Les magasins d’électronique peuvent réparer vos appareils et accessoires électroménagers. Avant d’acheter, pensez à donner une seconde vie à ce que vous voulez remplacer, des économies pour vous et pour la planète.

  1. Adaptez ce que vous avez déjà.

Vous pensez peut-être que vous devez acheter quelque chose de nouveau, mais il est possible que vous pouviez adapter une chose que vous avez déjà pour qu’elle remplisse la fonction de l’¡objet qu’il vous manque. Les blogs de bricolage ou les applications comme Pinterest vous donneront de bonnes idées pour trouver des substituts à vos achats.

  1. Rejoignez un groupe de consommation.

Si vous voulez être sûr que ce que vous mangez est local, biologique et de saison, il n’y a rien de mieux que de rejoindre une AMAP, une ruche ou une coopérative de consommateurs. Chaque semaine, vous recevrez un panier de produits de saison livré à domicile et vous soutiendrez les petites exploitations agricoles.

  1. Regroupez ou partagez les livraisons d’achats en ligne pour réduire les émissions. 

Choisir des points relais et/ou grouper les envois avec vos voisins, d’amis ou de membres de votre famille ainsi qu’attendre d’avoir plusieurs produits dans votre panier pour les acheter sont deux astuces très efficaces réduire l’impact écologique de vos achats en ligne.

  1. Évitez les retours de marchandise.

Si vous n’êtes pas sûr qu’un produit vous convienne, demandez plus de précisions à la boutique qui les vend. Vous éviterez ainsi le coût environnemental du transport d’un éventuel retour de marchandise. Toute boutique doit avoir un service pré-vente qui vous aidera à faire des achats éclairés.

  1. Achetez en vrac et redécouvrez le marché de votre quartier.

Acheter en vrac ou au marché avec vos récipients et vos sacs en tissu vous permettra non seulement d’éviter les déchets, mais aussi de réduire le gaspillage alimentaire et de renforcer la cohésion sociale dans votre quartier.

  1. Arrêtez d’acheter des produits de marques avec lesquelles vous n’êtes pas d’accord.

Comme on dit souvent chez Sinplástico : acheter c’est voter. Le meilleur moyen de faire pression sur une entreprise dont les pratiques ne vous plaisent pas c’est de ne plus lui acheter ses produits. Simple et efficace.

EN FAMILLE :

  1. Partez à la découverte de la nature.

Ne vous contentez pas de sortie en pleine nature, apprenez à la connaître. En tant que maman, papa, grand-mère ou grand-père, vous pouvez vous informer en amont sur les plantes, les oiseaux ou les formations géologiques de l’endroit que vous allez visiter afin que vos enfants puissent comprendre leur environnement et aient ainsi envie de le préserver.

  1. Commencez un carnet de bord

Pour que tout cet apprentissage ne soit pas vain, notez-le dans un carnet de bord. Le fait d’avoir son propre chaier pour noter toutes ses expériences sera une source de fierté pour votre enfant et lui fera permettra d’apprécier encore plus la nature.

  1. Profitez de vos sorties pour nettoyer la nature.

Les habitudes des enfants d’aujourd’hui seront les habitudes des adultes de demain. Si vous enseignez à vos enfants à ne pas jeter leurs déchets et à ramasser ceux qu’ils et elles croisent sur leur chemin, vous les aiderait à devenir des adultes responsables.

  1. Découvrez les loisirs créatif écologiques.

Aujourd’hui, on trouve facilement des colles, des crayons ou des peintures fabriqués de manière écologique. Avant d’acheter de nouveaux produits de ce type étudiez les options qu’il existent.

  1. Utiliser du papier réutiliser pour les dessins de vos enfants.

Factures, verso de fascicules, dernières pages de vieux cahiers, enveloppe d’une lettre de la banque… tout ce papier peut être utilisé pour les créations de votre progéniture.

  1. Initiez vos enfants au zéro déchet.

Vous pouvez commencer par quelque chose de simple : ils peuvent apporter leur propre bouteille réutilisable à l’école ou se souvenir d’emporter leur paille en acier inoxydable lorsque vous allez au restaurant. Il y a aussi de super livres conmme les Zenfants Zéro Déchets pour les aider à comprendre les enjeux.

CHEZ VOUS :

  1. Optez pour des masques réutilisables

Réduisez vos déchets en utilisant des masques lavables en tissus de catégorie 1. Et s’ils sont écologiques et fabriqués de façon locale comme ceux-ci, c’est encore mieux.

  1. Lave-linge et lave-vaisselle : en mode éco et remplis à 100 %.

Le lave-linge et le lave-vaisselle sont deux des appareils qui consomment le plus d’énergie et d’eau. Dans la mesure du possible, utilisez-les en mode éco, sans prélavage et à pleine charge.

  1. Évitez de recourir au sèche-linge.

Chaque fois que vous le pouvez, faites sécher à l’air libre et utilisez des pinces à linge en bois 100 % biodégradables qui, si elles se cassent, ne pollueront pas la nature.

  1. Récupérez l’eau de la douche. 

Pas besoin de grands travaux ni de gros investissement: un petit seau suffira pour récupérer l’eau froide de la douche et l’utiliser pour nettoyer les vitres ou arroser les plantes.

  1. Prenez des douches plus courtes et moins chaudes.

En raccourcissant votre douche de quelques minutes ou/et en baissant un peu la température de l’eau vous réduirez de beaucoup sa consommation d’eau et d’énergie.

  1. Utilisez des multi-prises pour éteindre facilement les lumières de veille de vos apareils.

Si vous avez du mal à vous en souvenir ou si vous trouvez pénible de débrancher complètement la télévision, l’écran de l’ordinateur ou d’autres appareils électroniques, connectez-les à une multi-prise dotée d’un interrupteur. Ainsi, vous n’aurez à éteindre qu’un seul bouton lorsque vous irez vous coucher.

  1. Passez aux énergies propres.

Choisissez un fournisseur d’énergie qui vous offre de l’énergie verte. Il existe en France plusieurs coopératives qui proposent ce type de service.

  1. Dites adieu aux produits toxiques.

Dites adieu aux anti- mites synthétiques en les remplaçant par des disques en bois de cèdre, passez au savon solide naturel pour faire la vaisselle ou optez pour des produits pour bébé et des protections périodiques non toxiques. Votre santé et la planète vous en remercieront.

  1. Créez un panier pour qui doit être emmené la déchetterie.

Vous ne savez pas quoi faire de ces vieilles piles, de ce bol cassé ou de ces CD de 2004? Ne les jetez pas à la poubelle. Prévoyez un panier ou une boîte pour tous les déchets qui doivent ètre d´poser à la déchetterie et, une fois le panier rempli, passez les y déposer.

  1. Et un autre pour ce que vous souhaitez donner.

Avant de jeter quelque chose, réfléchissez : y a-t-il quelqu’un qui pourrait utiliser ce que vous aller jeter? Il existe sûrement une association ou une ONG qui collecte non seulement des vêtements, mais aussi des lunettes, des téléphones portables, des appareils électroniques, etc.

  1. Décorez votre maison avec des meubles d’occasion.

De nos jours, vous pouvez trouver de véritables bijoux à très bon prix dans les magasins d’occasion, dans les braderie, vide grenier ou chez les antiquaires. Et en plus, cela donnera de la personnalité à votre intérieur.

  1. Investir dans les textiles naturels

Saviez-vous que les microfibres synthétiques sont l’une des matières plastiques les plus courantes ? Investissez dans des couvertures, des coussins ou des rideaux en tissus naturels tels que le coton, la viscose avec Lyocell, le lin biologique ou le chanvre. L’investissement en vaut la peine.

  1. Optez pour des peintures écologiques.

Si vous avez l’intention de faire des travaux à la maison, optez pour des peintures écologiques à base de chaux, d’argile ou d’algues. Ces peintures respectent la planète et prennent soin de votre santé en évitant les métaux lourds, et les composants synthétiques toxiques.

  1. Évitez les produits chimiques dans les produits de nettoyage.

Dans un récent article de ce blog, nous vous avions proposé plein de recettes pour faire le ménage chez vous uniquement avec du savon de Marseille. Et si vous avez aussi du vinaigre, du citron, du bicarbonate de soude et de l’eau du robinet, vous pouvez fabriquer maison tous ces produits simples, non toxiques et très bon marché !

  1. Laissez tomber l’adoucissant.

Il y a des produits qui sont nocifs pour la planète et qui ne sont pas nécessaires mais que nous continuons à utiliser par habitude. L’assouplissant est l’un d’entre eux. Dites-lui adieu pour toujours ou remplacez-le par un filet de vinaigre de cidre de pomme. Il ne vous manquera pas.

  1. Ouvrez un compte bancaire dans une banque éthique.

Savez-vous ce qui est financé avec votre épargne ? Ouvrir un compte bancaire dans une banque responsable vous permet de financer des projets socialement et écologiquement responsables et de ne plus donner d’argent (même sans le savoir) à des entreprises qui ne respectent pas les droits de l’homme ni la planète.

POUR VOS REPAS :

  1. Mangez des produits locaux.

Préparer vos plats avec des aliments km0, cultivés à quelques kilomètres de chez vous, permet de réduire les émissions liées au transport d’aliments venant de loin et de dynamiser l’économie locale.

  1. Réduire votre consommation d’aliments éloignés.

Le café, le cacao ou le sucre de canne parcourent des milliers de kilomètres avant de rejoindre votre cuisine. Réduisez votre consommation ou recherchez des alternatives locales comme le miel, la caroube en poudre.

  1. Achetez des fruits et légumes de saison.

Les cultures sous serre sont très gourmandes en eau et en énergie. Et manger des fruits et légumes qui viennent du bout du monde c’est encore pire. Manger en saison est une très bonne manière de consommer en accord avec les capacités de la planète et de profiter de saveurs plus intenses.

  1. Renseignez-vous sur l’origine de ce que vous mangez.

D’où vient ce produit ? S’il vient de loin est-il issu du commerce équitable ? En posant cette question aux personnes qui vous vendent ce que vous manger vous leur transmettez que cela a de l’importance pour vous. Les magasins et les supermarchés où vous faites vos courses s’intéresseront donc à l’origine de ce qu’ils vendent, c’est le début du changement.

  1. Réduisez (ou éliminez) la viande et les produits laitiers de votre alimentation.

L’élevage intensif émet autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des transports dans le monde. C’est pourquoi éviter ou réduire (et choisir des produits locaux) la consommation de viande et de produits laitiers est un geste efficace face à l’urgence climatique.

  1. Faites pousser vos aromates.

Les herbes aromatiques sont très faciles à cultiver et leur goût n’a rien à voir avec celles que vous achetez emballées. En les cultivant vous-même, sur votre balcon, dans votre jardin ou sur le rebord de votre fenêtre, vous économiserez de l’argent et pas mal d’emballages.

  1. Faites vos propres biscuits, confitures, yaourts et autres aliments emballés.

Vous seriez surpris.es du nombre d’aliments que vous pouvez préparer chez vous rapidement et facilement. Dans cet article, nous vous proposons quelques recettes, mais il en existe d’autres. Beaucoup d’autres !

  1. Décongelez naturellement.

La décongélation des aliments au micro-ondes ou à la casserole consomme de l’énergie. Faite décongeler hors du congélateur la nuit précédente et vous n’aurez plus qu’à réchauffer.

  1. Profitez de la chaleur résiduelle.

Éteignez votre plaque vitrocéramique quelques minutes avant la fin de la cuisson pour profiter de la chaleur résiduelle. N’oubliez pas non plus que les casseroles en fer ou en acier inoxydable retiennent davantage la chaleur et qu’elles vous permettent de consommer moins d’énergie.

  1. Couvrez vos casseroles.

Profitez de toute la chaleur de votre cuisinière en couvrant la casserole lorsque vous faites des pâtes, du riz, etc…

  1. Évitez les fast-foods.

Les chaînes de restauration rapide utilisent des matières premières de mauvaise qualité et génèrent une quantité énorme de déchets. Tenez tête à ces entreprises et fabriquez vos propres versions maison de ces friandises que vous aimez tant.

  1. Faites attention aux emballages des repas que vous vous faites livrer.

Si vous commandez des plats à emporter, renseignez-vous au préalable sur les emballages qui seront livrés à votre domicile et optez pour des entreprises qui livrent votre commande dans des emballages plus durables. Vous pouvez également, au moment de commander, demander au restaurant de ne pas ajouter de couverts, de serviettes ou de sauces si vous les avez déjà à la maison.

AU TRAVAIL :

  1. Réfléchissez avant d’imprimer.

Si vous télétravaillez, une bonne option est de ne pas avoir d’imprimante à la maison mais de devoir vous rendre dans un magasin de photocopie ou au bureau pour imprimer. Cela vous permettra de ne pas imprimer de façon impulsive 😉

  1. Évitez d’agrafer si ce n’est pas nécessaire.

Un trombone fera l’affaire et vous pourrez le réutiliser autant de fois que vous le souhaitez.

PENDANT VOTRE TEMPS LIBRE :

  1. Choisissez un hébergement écolo pour vos vacances.

Il existe des campings, des hôtels et des appartements qui utilisent de l’énergie verte, proposent des savons écologiques en vrac ou protègent la biodiversité. Lorsque vous partez en vacances, cherchez-les dans votre région de destination.

  1. Soutenez les refuges d’animaux.

Au lieu de visiter des zoos, vous pouvez vous rendre dans des sanctuaires pour animaux, des centres qui luttent pour protéger certaines espèces et où vous pouvez voir des individus qui, si leur situation le permet, retrouveront la liberté.

  1. (Re)Découvrez les destinations proches de chez vous.

La France et ses pays voisins regorgent de parcs naturels spectaculaires où vous pourrez passer de bonnes vacances. En restant à proximité, vous réduisez vos émissions de C02 et soutenez l’économie locale.

  1. Utilisez des crèmes solaires respectueuses des écosystèmes aquatiques.

Lors des baignades d’eau douce ou en mer, n’oubliez pas d’utiliser des écrans solaires qui ne polluent pas les milieux aquatiques, comme ces écrans solaires minéraux et non toxiques.

  1. Utilisez sur votre vélo.

L’Europe regorge de pistes cyclables où vous pouvez passer une journée (ou plusieurs) à vélo. Un sport propre qui est aussi très doux avec vos articulations. Découvrez les itinéraires près de chez vous… et pédalez.

  1. Redécouvrez le plaisir de la marche.

La marche est le plus vieux sport du monde, mais cela ne la rend pas moins divertissante. Vous pouvez vous promener au quotidien et aussi passer des week-ends entiers à faire des randonnées dans les montagnes. Un passe-temps neutre en carbone et qui vous permet de profiter pleinement des paysages que vous traversez.

  1. Mettez en place un digital detox hebdomadaire.

Réduisez votre consommation d’énergie et reposez votre esprit en instaurant une journée sans écran au cours de laquelle aucun téléphone portable, tablette ou ordinateur n’est autorisé. Joli défi n’est-ce pas ?

  1. Faites un usage raisonnable des plateformes de streaming.

Comme nous vous l’avons dit dans cet article, l’utilisation des plateformes de streaming constitue une part importante de notre empreinte écologique numérique. Pour éviter cela, vous pouvez limiter leur utilisation à quelques jours et heures par semaine.

 

DANS LES TRANSPORTS :

  1. Louez une voiture.

Si vous n’utilisez presque jamais votre voiture, pourquoi ne pas la vendre et louer une voiture hybride ou électrique quand vous en avez besoin ? Cela permettra à quelqu’un d’autre de l’utiliser, vous évitera d’acheter une nouvelle voiture et contribuera à réduire vos émissions. Il existe également des associations et des plateformes de voitures partagées (car sharing) dans de nombreuses villes.

  1. Utilisez votre vélo en ville.

Participez au cyclisme urbain en vous déplaçant à vélo dans votre ville. Non seulement vous économiserez de l’argent sur les transports publics et éviterez la pollution de l’air, mais vous montrerez aussi à d’autres personnes qu’un autre type de mobilité est possible.

  1. Remplacez votre scooter par un vélo électrique.

Et si les rues de votre ville sont trop en pente ou que vous devez parcourir de plus longues distances et que pour cela vous avez une moto ou un scooter, pourquoi ne pas opter pour le vélo électrique ?

  1. Prenez le bus :

Un bus c’est l’équivalent de 40 voitures et il vous permet de découvrir des coins de la ville que vous ne connaissiez pas auparavant.

  1. Évitez (ou abandonnez) l’avion.

On estime qu’entre 2 et 3 % des émissions mondiales sont liées aux voyages en avion. En France, les vols intérieurs de moins de 2h30 pour lesquels il existe une alternative en train seront supprimés. Donc, si vous avez le choix, remplacez l’avion par le train lors de vos déplacements professionnels et évitez-le pour vos déplacements personnels. Une façon très efficace de réduire votre empreinte écologique.

POUR LES CADEAUX :

  1. Offrez des fleurs locales et de saison

Les fleurs sont comme les fruits et les légumes. Elles sont plus écologiques si elles sont locales et de saison. Votre fleuriste vous conseillera très bien pour choisir des fleurs moins consommatrice de CO2.

  1. Offrez des choses utiles et pratiques.

Pensez à la personne qui recevra le cadeau : votre idée est elle utile et pratique pour elle, en a-t-elle besoin, l’utilisera-t-elle, est-ce son style ? En vous posant ces questions, vous vous assurez que l’objet en question ne finira pas à la poubelle.

  1. Offrez des objets de seconde main.

Si vous savez que la personne qui le recevra est soucieuse de l’environnement et que cela ne la dérange pas de recevoir des cadeaux d’occasion, pourquoi ne pas le faire ? Certains objets, tels que des accessoires de sport ou des appareils électroniques en très bon état, existent déjà sur le marché de l’occasion, ce qui permet d’éviter l’impact écologique de la production d’un objet neuf.

  1. Soutenez par vos achats des marques écologiques et éthiques.

Si la personne à qui vous voulez offrir un cadeau n’est pas une grande adepte de la seconde main, vous pouvez offrir un objet fabriqué par une entreprise écologique et éthique (comme la nôtre ;-)).

  1. Pensez à offrir des aliments ou des boissons bio.

S’il y a quelque chose qui ne loupe jamais, c’est d’offrir une petite douceur bio : un vin de viticulteur durable, un fromage bio fabriqué dans un environnement rural, un pot de miel artisanal… La personne qui le reçoit sera ravie et votre cadeau ne finira sûrement pas à la poubelle.

AVEC LES AUTRES :

  1. Faites du bénévolat dans une ONG.

Si un problème environnemental vous préoccupe, pourquoi ne pas donner de votre temps pour aider à y remédier?

  1. Faites don d’une partie de votre salaire à une ONG.

Et si vous avez peu de temps disponible… vous pouvez donner un petit pourcentage de votre salaire à une organisation qui se bat pour protéger la planète, c’est aussi une très bonne façon de participer au changement.

  1. Suggérez des améliorations environnementales aux marques ou aux magasins dans lesquels vous achetez.

Lorsque vous achetez dans des magasins ou auprès de marques et que vous constatez qu’un produit peut être amélioré sur le plan environnemental, dites-le-leur. Ils apprécieront certainement vos suggestions.

  1. Proposez des activités écologiques à l’école de vos enfants.

Planter un potager ou partir en excursion dans la nature sont des activités écologiques qui profiteront à tous les élèves.

  1. Écrivez à votre maire pour proposer des améliorations en matière de protection de l’environnement.

Souvent, les personnes occupant des fonctions publiques ne s’arrêtent pas pour réfléchir aux conséquences environnementales de leurs décisions. Faites-leur comprendre en leur écrivant pour proposer des améliorations environnementales dans votre communauté.

  1. Partagez vos électroménagers.

Dans les pays nordiques, il est courant de partager la machine à laver ou le sèche-linge entre plusieurs voisins. Si c’est possible, pourquoi ne pas tenter avec vos voisins?

  1. Empruntez les outils dont vous avez besoin.

Outils de bricolage et de jardinage ou petit électroménager d’usage sporadique ( oui oui l’appareil à raclette!) … Au lieu d’acheter un objet que vous n’utiliserez qu’une ou deux fois, pourquoi ne pas l’emprunter à votre famille ou à vos amis ?

  1. Et prêtez.

Dans les greniers et les caves, des centaines de milliers de paires de skis, des tentes ou des jeux de société prennent la poussière. Et si vous prêtiez les vôtres ?

Et enfin…

  1. Commencez à réduire votre consommation de plastique dès aujourd’hui.

Grace à tous les conseils que vous trouverez sur notre blog et aussi à ce petit coup de pouce :

COUPON : ENVIRONNEMENT

pour la Journée mondiale de l’environnement

Si vous nous suivez depuis un certain temps, vous savez déjà que nous n’avons pas l’habitude de faire des promotions sur toute la boutique. Alors si vous voulez réduire le plastique à la maison et que vous avez besoin d’alternatives, profitez-en maintenant.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *