NOS ASTUCES DE NINJA POUR CONVAINCRE LES GENS AUTOUR DE VOUS DE RÉDUIRE LEUR CONSOMMATION DE PLASTIQUE

S’il y a une chose qui nous unit, nous, les personnes qui essayons de vivre sans plastique, c’est que nous n’avons pas toujours vécu ainsi.

Avant de découvrir le zéro déchet, vous (comme nous) rentriez à la maison avec des dizaines d’emballages, de sacs en plastique, des barquettes de nourriture sous film ou plusieurs litres de d’eau en bouteille.

Et ce, jusqu’à ce que vous ayez le déclic. Et maintenant que vous connaissez l’impact du plastique sur votre santé et sur la planète, vous savez que vous ne pouvez pas revenir en arrière.

Chez Sinplástico, nous sommes aussi par un processus pour arriver là où nous sommes. Et il a été parfois frustrant de constater que les personnes de notre entourage qui n’ont pas suivies ce chemin ne comprennent pas l’importance de réduire le plastique pour protéger leur santé et l’environnement.

En fait, c’est l’une des questions qui attristent ou déçoivent le personnes qui réduisent leur plastique.

C’est pourquoi nous vous avons concocté cet article avec plusieurs conseils (basés sur notre expérience) pour vous aider à convertir vos proches.

  1. Donner l’exemple :

Comme nous, votre belle-mère vous regarde comme une extraterrestre lorsque vous sortez vos sacs en tissu pour les peser à l’épicerie et certains parents au parc sont interloqués devant l’emballage en cire d’abeille du goûter de votre enfant.

Ne vous dégonflez pas, continuez à donner l’exemple. Petit à petit, ces personnes vont se familiariser avec vos habitudes zéro-déchet et même commencer à s’y intéresser !

  1. Commencer par le plus simple :

En général, passer d’un un produit en plastique contre une alternative zéro-déchet est souvent la meilleure façon de commencer. Commencez par les alternatives les plus simples et les plus concrètes pour aider vos proches à faire le premier pas.

Voici quelques changements très simples à opérer : utiliser des sachets en voile de coton au lieu de sacs en plastique pour peser les fruits et légumes, passer du savon pour les mains emballé à une pastille de savon naturelle, utiliser une gourde en inox au lieu de bouteilles d’eau jetables…..

  1. Expliquer les avantages :

Bien souvent, ce qu’il manque aux personnes qui ne se soucient pas de leur consommation de plastique c’est la motivation et l’intérêt pour la question de la pollution plastique. Mais, parfois, cette motivation peut provenir d’avantages plus incongrus.

Nous connaissons quelqu’un qui a convaincu sa famille en démontrant que d’acheter du poisson avec ses propres récipients évitait les mauvaises odeurs du papier de la poissonnerie dans la poubelle.

Vous connaissez votre entourage, ses goûts, les choses qui lui déplaisent . Vous trouverez bien par quel bout les convaincre de réduire leur consommation de plastique.

  1. Oublier la “perfection” :

Un mode de vie durable dans une société qui vit comme si les ressources de la planète étaient illimitées ne peut pas être parfait à 100%.

Lorsque quelqu’un de votre entourage vous accuse d’incohérence parce que vous ne vivez pas une vie 100 % zéro- déchet, expliquez-lui que ce n’est pas l’objectif et que l’important est d’avancer peu à peu. Vu comme ça, le changement paraît plus abordable.

À propos, vous pouvez également recommander la lecture de notre série “Familles sans plastique”, de beau x témoignages qui prouvent que l’on peut mener une vie plus écologique sans perfectionnisme superflu :).

  1. Recevoir les critiques avec serennité:

En lien avec le point précédent, vous ne gagnerez personne à la cause en vous mettant sur la défensive lorsque votre beau-frère revient vous dire que le zéro déchet est réservé aux riches/aux gens qui ont beaucoup de temps libre/aux hippies…

Soyons francs, votre beau-frère n’envisagera probablement jamais de se passer du plastique, mais votre sœur, votre frère, vos nièces, vos neveux ou toute autre personne écoutant votre conversation pourrait le faire.

Lorsque vous êtes confronté à ce genre de commentaires, nous vous recommandons de sourire et d’expliquer tranquillement et factuellement pourquoi ce n’est pas le cas.

  1. Informer sans faire la morale :

Personne n’a envie d’avoir quelqu’un qui ne parle que de la façon dont vous surconsommez le plastique. Et personne n’aime être sermonné.

Parlez des faits que vous connaissez et parlez de votre propre expérience lorsque le sujet est abordé ou lorsque quelqu’un vous pose la question. Et si vous voyez que cette personne est intéressée, vous pouvez lui recommander des sources d’information fiables (comme notre blog ou des livres) et afin de pouvoir commencer son chemin vers une vie plus écologique.

  1. Proposer votre aide pour commencer:

Peut-être que certaines personnes de votre entourage n’osent pas essayer un shampooing solide parce qu’elles se sentent perdues et ne savent pas lequel choisir : pourquoi ne pas les guider ou les aider à trouver un magasin approprié où elles pourront être conseillées (d’ailleurs, vous pouvez nous poser toutes vos questions sur les produits ici) ?

Ou peut-être n’ont-ils pas confiance dans l’efficacité des éponges vaisselles Luffa ou des brosses vaisselle en bois : pourquoi ne pas leur en offrir une et leur montrer comment l’utiliser ?

Si vous êtes là pour les aider à prendre les bonnes décisions, ce sera bien plus facile et agréable.

Vous pouvez par exemple encourager cette personne à suivre nos réseaux sur lesquels nous publions pleins de conseils pour réduire sa consommation de plastique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *