POURQUOI LA VIE SANS PLASTIQUE EST PLUS QU´UN SIMPLE PHÉNOMÈNE DE MODE

Nous célébrons cette année la 11ème édition du Juillet Sans Plastique, et nous vous invitons à le faire à nos côtés. Mais… pas n’importe comment.

Chez Sinplástico, nous pensons qu’il est nécessaire d’aller plus loin dans le concept de la consommation sans plastique. C’est que nous vous proposons dans cet article.

Une tendance pour les produits sans plastique et respectueux de l’environnement

La campagne du Juillet sans plastique a été lancée pour la première fois il y a 11 ans, et grâce à cette petite initiative, qui est désormais internationale, de nombreuses personnes ont pris conscience de la nécessité de consommer moins de plastique au quotidien.

Vous avez d’ailleurs peut-être participé à la campagne du « juillet sans plastique », et même nous avez connu grâce à elle.
La consommation de produits sans plastique et écologiques est devenue de plus en plus populaire ces dernières années :

Et ce qui est intéressant devient à la mode.


Nous ne voulons pas dire que c’est une mauvaise chose (au contraire, nous aurions aimé que cette mode arrive bien avant), mais nous ne sommes pas rassurées par la connotation temporaires que le mot « mode » a : fugace, qui dure un certain temps, qui va et vient, qui change…


Comme c’est désormais la mode, les alternatives aux produits sans plastique se sont développées parce qu’elles constituaient une offre commerciale bien acceptée.

Malheureusement, bon nombre de ces solutions ne sont pas durables sur le plan social ou environnemental et ne participent pas en réalité pas une consommation consciente et responsable.
Comment faire pour que vos achats sans plastique soient conscients ?
Quel est le moyen de ne pas être trompé par les apparences ?

Dans cet article, nous vous proposons ces deux critères pour que vous continuiez à consommer des produits sans plastique, mais en allant au-delà de la mode…

Les deux critères pour une vie sans plastique au-delà de la mode.

  1. Demandez-vous si vous avez vraiment besoin de ce produit

Les produits durables, ou ceux que nous pensons être durables, peuvent nous amener à surconsommer, tout comme nous avons tendance à manger davantage d’aliments que nous pensons être sains. C’est pourquoi nous vous invitons à vous demander si vous avez besoin de ce que vous allez acheter.


Cela peut sembler être le conseil très banal, mais nous savons que c’est le meilleur.
Avant de faire un achat, même un produit sans plastique, demandez-vous si vous en avez besoin.


Cela se fait de deux manières.


Utilisez ce que vous avez déjà, car tout est fabriqué à partir des ressources de la planète. Prolongez sa durée de vie, car l’urgence n’est pas de remplacer ce produit en le jetant et en en achetant un nouveau, l’urgence est de repenser votre façon de consommer.

  1. Demandez-vous d’où vient ce produit

Avec l’émergence de l’engouement pour le sans plastique (et autres fausses alternatives écologiques), de nombreuses entreprises ont vu l’opportunité de fabriquer des produits susceptibles d’attirer les clients. Et comme pour tant d’autres produits qui sont vendus quotidiennement, beaucoup sont fabriqués à des milliers de kilomètres de l’endroit où ils sont consommés.

N’oublions pas le parcours d’un produit qui est importé de si loin :

  • Quelles sont ses conditions de fabrication ?

Même si tout n’est pas rose dans les usines européennes, dans de nombreuses régions du monde, ce sont les conditions de travail les plus basiques qui ne sont pas respectées.Par exemple, selon l’Organisation internationale du travail (OIT), 160 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans travaillent dans le monde (bien que l’Afrique soit la région la plus touchée, l’Asie-Pacifique en compte environ 70 millions).
Et depuis 2021, la Chine veut mettre fin aux journées de travail de 12 heures, 6 jours par semaine, appelées « 996 », mais elles restent très courantes qu’elles soient contraires au droit du travail chinois.

Bien que souvent négligés, nombre de ces produits ont également des coûts sociaux.

 

  • Qu’en est-il des coûts environnementaux ?

De nombreuses entreprises délocalisent leur production dans des pays où le coût de la main-d’œuvre est moins élevé et où la réglementation environnementale est moins stricte.
Le fleuve Yangtze, le plus long fleuve de Chine, reçoit 40 % des déchets des industries textiles de la région et est parfois coloré, ce qui pose de graves problèmes à la faune et à la flore de l’écosystème.


L’ONU, pour sa part, a souligné qu’un tiers des pays du monde ne disposent pas de normes obligatoires en matière de qualité de l’air. Une étude récente indique qu’un décès sur six dans le monde est dû à la pollution. L’Inde est le pays le plus touché par cette statistique, notamment en raison de sa dépendance à l’égard des combustibles fossiles, qui sont également utilisés dans une grande partie de l’industrie du pays.

Les externalités environnementales négatives de la fabrication de nombreux produits (même s’ils sont réutilisables ou sans plastique) ne sont pas comptabilisées et ne font l’objet d’aucune compensation économique.

  • Leur transport vers notre lieu de consommation les rend moins durables.

L’émission de CO2 et d’autres gaz à effet de serre lors de ce transport diffère fortement d’un moyen de transport à l’autre, même si, dans tous les cas, la distance est énorme.


Les importations en provenance de Chine, par exemple, impliquent un parcours de plus de 10 000 km par avion, bateau ou camion pour acheminer les produits en Espagne depuis Pékin ou Shanghai.

Il est important de se demander d’où provient le produit sans plastique que vous vous apprêtez à acheter car, comme vous pouvez le constater, les coûts sociaux et environnementaux, tant au niveau de la fabrication que du transport, peuvent annuler les avantages d’un produit sans plastique pour la planète.

Ce que nous espérons à Sinplástico, c’est que la réflexion sur la durabilité ne soit pas seulement une mode, mais qu’elle devienne une tendance de fond qui se généralise dans la société et, par conséquent, se convertisse en une nouvelle habitude en matière de consommation.

Nous espérons que ces questions vous aideront à vivre ce mois de juillet sans plastique de manière encore plus responsable.

Découvrez toutes les options de produits sans plastique que nous avons sélectionnées pour vous aider dans votre vie quotidienne.

2 réflexions sur « POURQUOI LA VIE SANS PLASTIQUE EST PLUS QU´UN SIMPLE PHÉNOMÈNE DE MODE »

  1. Très bien votre résumé même si pour moi ces questions ne sont pas nouvelles et que j’achète presque touer en local et en recyclé pour ma consommation courante. En revanche ça gâche un peu que au final ça soit pour vendre un truc qui générera des frais de livraison et le co2 qui va avec
    Catherine

    1. Bonjour,
      Tout d’abord merci de nous lire. Nous sommes ravies que l’article vous ait plu et vous remercions pour votre message.
      Nous comprenons parfaitement votre remarque, nous même parfois hésitons à mettre le lien de notre boutique sous nos articles les plus militants. Cependant, notre boutique fait partie de notre projet, elle nous permet de pouvoir vivre de notre engagement.
      Aujourd’hui, il est difficile de vivre de ce que nous faisons et une des actions qui nous permet de nous faire connaître est d’informer que nous avons un site de vente écologique et responsable dans notre Blog. Ce n’est pas l’idéal certes, mais nous choisissons de le faire pour faire vivre notre projet qui, sans les ventes de produits, ne pourrait exister.
      Nous sommes une boutique en ligne ce qui génère automatiquement des transports et de la pollution. Néanmoins, la vente en ligne n’est pas forcément la pire option comme on pourrait le croire, cela dépend beaucoup du lieu d’habitation et des habitudes de consommation. Nous avons fait un article à ce propos si cela vous intéresse : https://blog.sinplastico.com/fr/qu-est-ce-qui-est-le-plus-ecologique-l-achat-sur-internet-ou-en-magasin/

      Merci à nouveau de votre temps et de votre message.
      L’équipe Sinplástico

Répondre à Sinplástico Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.