QUAND LE GRAND CAPITAL S’EMPARE DE LA CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE: POURQUOI LES PETITES BOUTIQUES EN LIGNE ONT PLUS QUE JAMAIS BESOIN DE VOUS

Cela fait un bout de temps que nous souhaitions aborder ce sujet dans le blog. Au cours des derniers mois. Nous avons vu plusieurs boutiques en ligne amies, créées par des militantes de la première heure comme nous, demander de l’aide sur les réseaux sociaux ou tout simplement fermer.

Et nous savons mieux que personne quelles sont les raisons de ces fermetures. Et nous pensons que vous aussi vous méritez de savoir pourquoi les petites boutiques zéro-déchet traversent autant de difficultés afin que vous puissiez en tant que consommateur et consommatrices responsables agir en conséquence.

Quand le grand capital s’approprie la conscience écologique

Ces dernières années, mais surtout à partir du début de la pandémie, nous assistons au boom du commerce en ligne. Nous voyons comment, des entreprises s’approprient la thématique de la conscience écologique dans l’unique but de faire du profit.

Ces nouveaux acteurs ont deux choses en commun :

• Ils disposent de budgets importants provenant d’investisseurs puissants
• Ils agissent sans scrupules pour éliminer la concurrence et s’emparer du marché du zéro déchet.

Pour atteindre leur objectif, ils utilisent des techniques telles que :

• Casser les prix autant que possible pour que les plus petites boutiques en puissent faire face et disparaissent en quelques années pour ensuite augmenter à nouveau les prix. Une pratique totalement contraire à l’éthique mais qu’ils peuvent se permettre grâce aux investisseurs qui les soutiennent.
• Dépenser des dizaines de milliers d’euros en publicité. Quelque chose que des magasins comme le nôtre ne peuvent et ne veulent pas faire.
• Payer Google pour apparaître en haut des résultats de vos recherches en utilisant le nom d’autres boutiques afin d’induire les gens en erreur et les rediriger vers leur site. Une technique des plus malhonnêtes qui profite du travail de notoriété des petites marques.

Comme vous pouvez l’imaginer, les petites coopératives comme la nôtre ne peuvent pas faire le poids.

Comment distinguer les petites boutiques en ligne vraiment éthiques

Chez Sinplástico, nous sommes tristes de constater que les boutiques en ligne et de quartier qui sont nées de l’activisme lorsque le zéro déchet n’était pas encore rentable, dirigées par des personnes qui ont contribué à cimenter la conscience sociale sur les déchets, sont aujourd’hui menacées par des personnes qui ne cherchent que des profits à court terme.

Mais malheureusement, les personnes qui consomment de manière responsable ne se doutent même pas que la boutique en ligne où ils font leurs achats n’est pas aussi éthique qu’il n’y paraît.

Alors comment faire la différence?

Voici trois conseils pour y parvenir.

1) Gardez à l’esprit qu’un produit responsable ne signifie pas que l’entreprise qui la vend l’est.

Le zéro déchet est à la mode. Alors qu’en 2014, à nos débuts, nous avions l’air d’extraterrestres quand nous parlions d’une vie moins plastique , aujourd’hui même les supermarchés vendent des gourdes et des sacs à vrac en tissu.

Cependant, cela ne signifie pas que ce sont des entreprises éthiques.

Pareil pour la vente en ligne.

Avant de faire des achats durables ou zéro-déchet sur Internet, il faut donc être clair : ce n’est pas parce qu’un magasin vend des produits sans déchets qu’il n’est pas éthique.

2) Observez la façon dont ces entreprises communiquent : que vous cachent -elles. La façon dont communique une marque en dit long sur ce qu’elle est.

Tentez de déceler ce que cette entreprise ne vous dit pas.

• Vous dit-elle qui sont les personnes qui forment ses équipes ?
• Vous racont-elle son histoire, qiuand elle a coommencé et pourquoi?
• Vous parle-télle de son militantisme avec qui elles collaborent, à qui elles donnent leur argent ou leur temps ?
• Vous dit-elles comment elle fonctionne?
• Et de façon générale, est-elle transparente, vous dit-elle où et comment ses produits sont fabriqués, où se trouvent ses installations.
• Pouvez-vous la contacter facilement ?

Pour vous donner une idée, chez Sinplástico nous avons une page complète dans laquelle nous vous disons qui nous sommes, comment nous avons commencé et comment nous travaillons. Sur notre Blog vous pouvez retrouver nos articles concernant les associations avec lesquelles nous avons collaboré. Nos fiches produits sont très complètes afin que vous sachiez exactement ce que vous achetez et dans quelles conditions nos produits ont été fabriqués.

3. Regardez de près les produits qu’elles vendent.

Sont-ils aussi durables qu’ils le semblent, sont-ils fabriqués localement ou viennent-ils de l’autre bout du monde, sont-ils fabriqués dans des conditions équitables, contiennent-ils du plastique caché ?

Si le catalogue des produits ne contient pas beaucoup d’informations ou si des produits écologiques sont mélangés à d’autres qui ne le sont pas, vous pouvez commencer à vous méfier.

Et si vous avez besoin d’aide pour distinguer les « faux produits écologiques », n’hésitez pas à consulter cet article dans lequel notre fondateur Javier vous explique ce que vous devez rechercher pour savoir si un produit est vraiment durable.

Ce que vous pouvez faire maintenant pour soutenir les petites boutiques en ligne

Si vous êtes arrivé.e à ce moment de la lecture tout d’abord merci 🙂

Le fait de savoir que vous lisez cet article jusqu’au bout est une grande satisfaction, cela montre bien que la communauté de nos lecteurs et lectrices est vraiment engagée auprès de nous et de notre façon de travailler.

Nous savons que vous saurez utiliser les informations que nous avons partagées dans cet article pour soutenir les petites boutiques comme la nôtre :

Aidez-nous en diffusant cet article sur vos réseaux sociaux afin que les personnes qui veulent consommer de manière responsable soient au courant de la situation.

Soutenez notre travail en faisant vos achats sur dans notre boutique www.sinplastico.com ou en vous abonnant à notre newsletter (poner enlace newsletter

Et surtout, comme toujours, n’hésitez pas à donner votre avis, il nous intéresse, et à partager votre expérience en commentaire de cet article.

Une réflexion sur « QUAND LE GRAND CAPITAL S’EMPARE DE LA CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE: POURQUOI LES PETITES BOUTIQUES EN LIGNE ONT PLUS QUE JAMAIS BESOIN DE VOUS »

  1. Très juste, je suis par nature méfiant avec les boutiques en ligne. Sans mettre en doute l’intérêt de sin plástico! Le lien social est nécessaire a l’enracinement de la chaîne de production/livraison en local. A dematérialiser la commande, on perd une grande opportunité de jauger de la véracité de la démarche du vendeur et de la chaîne logistique sans queue ni tête éventuellement employée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *